BEST BOUT ~L2/5~

Date : Lundi 20 Juin 2016 à 01h41
Auteur : shimobe

 

 

 

Jeudi 9 juin, le Zepp DiverCity, à Tokyo, a vu s’affronter deux guitaristes de légende en les personnes de INORAN et SUGIZO.
Il n’est peut-être pas inutile de rappeler qu’il s’agit des guitaristes du groupe LUNA SEA, un des piliers les plus célèbres du Visual Kei, groupe fondateur qui a eu (et continu à avoir) une influence énorme sur l’ensemble de cette scène, et plus largement, sur celle du rock, au Japon.
Mais en cette soirée ce sont leurs carrières solos respectives qui étaient à l’honneur !
Et c’est, des mots d’INORAN lui-même, l’affrontement de leurs "familles" respectives, formées en parallèle de leur carrière commune, un duel qu’il avait en tête depuis quatre ans déjà.


Les préventes ayant été sold-out très rapidement, le jour même ce sont quelques places en balcon qui sont mises en vente pour de chanceux retardataires.
Bien avant l’heure prévue, les fans sont déjà très nombreux devant les portes, attendant leur ouverture, se voyant appeler les uns après les autres selon l’ordre de leurs tickets, pour enfin entrer dans la file d’attente qui les guide jusque dans la salle, le tout dans le plus grand calme.

Installés depuis un moment, les fans appellent les musiciens en tapant des mains !
Les lumières finissent par s’éteindre, un projecteur au fond se rallumant subitement, projetant l’ombre géante de SUGIZO, un violon à la main, sur un voile suspendu devant la scène.
Sans plus tarder il commence à jouer.
Tout le publique du balcon se redresse immédiatement.
INORAN fait à son tour son entrée, rejoignant son frère d’arme dans son interprétation avec sa guitare acoustique.
Le voile finit par tomber, dévoilant enfin les deux musiciens et, projetés sur le fond de la salle, un phénix et un dragon entrelacés représentant le duel de la soirée.

La suite de la soirée se découpe en deux parties, voyant tour à tour chacun des guitaristes prendre possession de la scène avec leurs groupes solos respectifs.

 

INORAN ouvre la marche avec un set faisant la part belle à son dernier album. Arguant la foule, il enchaîne les titres dans une grande énergie qu’il communique au public déchaîné. Et c’est avec bonheur que les fans ont droit à des titres tels que 「Beautiful Now」, 「Awaking myself」 ou encore 「raize」. Lors de son premier MC il explique qu’il compte bien à ce que lui et SUGIZO se rentrent littéralement dedans et ne se fassent pas de cadeau ce soir.
Plus tard, il fait part de son sentiment vis-à-vis de son rival. LUNA SEA est sa première expérience en groupe, il est conscient qu’à cinq ils ont accompli de grandes choses, mais au début il n’avait aucun sens, aucune technique, mauvais caractère, se sentant inférieur à SUGIZO, lui enviant tout, sauf sa non ponctualité (rire). Mais c’est aussi grâce à ça et donc grâce à lui qu’il a pu arriver là aujourd’hui, la compétition le poussant à essayer de faire toujours de son mieux et à ne jamais abandonner.
Peu avant la fin du set, il accueille ce dernier sur scène, les poings armés, il mime quelques coups façon combat de boxe.
Tous les deux, guitares à la main, s’affrontent sur 「grace and glory」, SUGIZO gratifiant le public d’un solo magistral tel qu’il en a si bien le secret, dans une sonorité qui lui est si personnelle.
Après le départ de SUGIZO et avoir déchaîné le public avec 「Get Laid」, un classique, INORAN clôt le set avec 「All We Are」, faisant chanter le publique en cœur.
Il ne manque pas de présenter sa "famille" (ses membres de support) avant de sortir de scène.

 

SUGIZO entre sur scène fermant la marche derrière ses trois musiciens respectivement aux percussions, à la batterie et aux synthétiseurs.
Lui, jongle entre la guitare et le violon, chantant quelques rares fois sous un filtre de distorsion.
C’est un set relativement court de huit chansons qu’il enchaîne presque d’une traite, liant les morceaux entre eux sans jamais vraiment s’arrêter.
Il accueille INORAN sur 「The EDGE」, échangeant sa guitare pour le violon, afin de continuer le duel amorcé en première partie de soirée.
A mi-chemin entre (gros) rock industriel et électro ambiant, s’aventurant parfois dans des rythmiques drum & bass et funky, SUGIZO entraîne le public dans son univers et plonge la salle dans une trance épileptique tantôt lourde, tantôt légère.
Sur 「ENOLA GAY RELOADED」, morceau culte de sa carrière solo il s’empare d’un drapeau qu’il agite devant le public et sur lequel on peut lire "NO MORE NUKE, PLAY THE GUITAR".
Il finit le morceau, un second drapeau à la main, où il est inscrit cette fois "NO MORE NUKE, PRAY FOR MUSIC".
Le set se termine tel qu’il avait commencé, par 「TELL ME WHY ?」.
Il attrape le micro devant lui et présente ses membres avant de quitter la scène sous un tonnerre d’applaudissements.

Après un instant les deux compères refont leur entrées ensemble sur la scène éclairée, suivis de peu par leurs musiciens respectifs.
SUGIZO, puis INORAN, remercient tour à tour chaleureusement leurs fans, rejoints sur le devant de la scène par les autres membres, se courbant alors tous ensemble pour saluer le public une dernière fois.

 

 

 

 

Setlists :

INORAN
SE
01. Opening
02. Beautiful Now
03. Might never see, might never reach
04. Rightaway
05. Awaking in myself
06. 2Lime s
07. raize
08. grace and glory
09. Get Laid
10. All We Are

SUGIZO
SE
01. TELL ME WHY? (Beginning part)
02. FINAL OF THE MESSIAH
03. FATIMA
04. The EDGE
05. Lux Aeterna
06. ENOLA GAY RELOADED
07. DO-FUNK DANCE
08.TELL ME WHY? (Ending part)

 

 

 

Remerciements aux artistes ainsi qu'à leurs managements.
Toutes les photos sont © DINO PUBLISHERS - INORAN /
© Double Culture Partners Co.Ltd. - SUGIZO

Photos par Keiko Tanabe & Rie Suwaki (MAXPHOTO).

Artistes concernés : LUNA SEA, INORAN, SUGIZO
| | Plus
Concerts en France
Pas de concert prévu pour le moment...
Recherchez sur VisualVice
Retrouvez-nous sur...
MySpace   Twitter
Facebook   YouTube
Mixi   Last.fm