Dead Children

Date : Lundi 30 Mars 2015 à 04h28
Auteur : Low

 

 

 

 

 

Dead children est une formation récente mais qui contient en son sein deux vétérans de la scène visual kei, à savoir Ray et Mast qui officiaient (accompagnés de Kyoka au chant) dans le légendaire groupe Aliene Ma’riage du label Key party (1998-2001).  Entre temps, les deux compères (et amis d’enfance) ont continué leur carrière séparément en jouant dans divers groupes. Ray a connu la popularité avec le quatuor Nega (2004-2013), Mast a récemment participé à Louder et Vabel. Minami, ancien chanteur de Rogue, et Cain (ex.Placebo) complètent le line-up de ce groupe très prometteur. Un premier clip nous donne un petit  aperçu de leur univers au visuel soigné dont la musique (avec une couleur metal core + growl et chant clair) semble être tout à fait dans l’air du temps. Nous avons rencontré Ray, bassiste et leader du groupe afin qu’il présente son nouveau projet au public francophone.

 

 


1 - Présentez le groupe s’il vous plait.


Minami au chant.
Cain à la guitare.
Mast à la guitare.
Ray à la basse.



2 - Vous et Mast avez fait partie du mythique groupe Aliene Ma’riage, que ressentez-vous  à l’idée de collaborer à nouveau ensemble ?


En fait avec Mast, on se connait depuis l’âge de trois ans, c’est comme si on avait toujours été ensemble, nous sommes un peu comme des frères. D'autant qu'après la séparation de Nega, je me suis dit que je referais bien un groupe avec lui. C'est également MAST qui est à l'origine de mon entrée sur la scène VK, puisqu'il est celui qui m'a invité à monter un groupe avec lui. Comme pour moi, Dead Children sera mon dernier groupe, je me suis dit que j’avais envie de le faire avec lui et je lui ai donc proposé de me rejoindre. Mast aussi considère que ce sera son dernier groupe. Dans la vie et la mort, nous serons toujours ensemble (rires).


3 - Pouvez-vous nous expliquer l’origine du nom du groupe et le concept de celui-ci ?


Nous ne sommes évidemment pas des enfants, et nous ne sommes pas morts non plus. C'est tout le contraire. Je pense que les enfants réagissent toujours de manière émotionnelle. C’est pourquoi nous avons choisi ce nom, car nous souhaitons nous amuser de manière émotionnelle et libre avec notre musique. C'est une façon de dire que, même si nous avons l'air d'enfants morts, on est encore plein de vie.


4 - Parlez-nous des morceaux de votre single Closet...


Pour l’instant, c’est un maxi deux titres qui ne sera en vente que dans les salles de concert, en cela je pense que ce sera un single spécial. Les paroles de Minami sont comme le questionnement d’un enfant, et les morceaux eux-mêmes sont telle une explosion de sentiments. Je pense qu’on ne peut pas écouter ce single de manière apaisée. 

 


5 - Quelle est votre inspiration pour les paroles ?

C’est Minami qui en assure principalement l’écriture.
Je m’intéressais déjà depuis un moment à son imagination. Mais je dois dire que depuis que nous sommes ensemble dans Dead Children, j’ai été impressionné à maintes reprises. Je n’ai jamais vu ce genre de chanteur auparavant, ce genre d’artiste, il y a quelque chose d'énigmatique chez lui. Je ne peux pas vous en dire davantage, mais en tout cas j’ai vraiment été surpris par ses capacités. En ce qui concerne la composition, fondamentalement, nous le faisons tous ensemble, selon l’inspiration des différents membres par rapport à une direction que je leur soumets au préalable. La couleur artistique de chacun ressort donc dans les morceaux, c’est intéressant.


6 - Quel a été votre déclic pour faire un groupe, quels sont les artistes que vous admirez ?


Le déclic, comme je l'ai dit précédemment, a été Mast. S’il ne m’avait pas proposé de faire un groupe avec lui (nommé Autism), je ne ferais probablement pas partie de la scène visual rock. Je lui en suis reconnaissant. En visual kei, j’aime X JAPAN et LUNA SEA. Sinon j’apprécie aussi KORN.


7 - Quels sont vos centres d’intérêt en dehors de la musique ?

Toutes mes journées sont consacrées à la musique, donc je n’ai pas vraiment le temps de m’intéresser à autre chose. Mais je fais du foot depuis longtemps, donc je dirais regarder des matchs de football. Un ami  français m’a d’ailleurs offert un maillot de l’Olympique Lyonnais. Je me passionne aussi pour la coupe du monde. Et puis, j’aime bien boire de l’alcool et manger.


8 - On voit souvent des photos d’animaux de compagnie sur votre twitter, aimez-vous les animaux ?


Oui j'adore les animaux ! Jusqu'à récemment, j'avais deux chats, mais depuis peu un nouveau compagnon nous a rejoint. C'est un python royal, un serpent africain auquel je donne des souris à manger. Il est mignon, sa façon de manger aussi (rires).



9 - Vous avez fait une tournée en Europe avec Nega, quelle différence y a-t-il entre les fans japonais et étrangers ?


Le public occidental est agressif, c’est cool. Pour nous aussi la tension monte lors du concert et on se sent vraiment bien.
On en viendrait presque à  penser qu’on pourrait mourir sur scène. J’ai vraiment envie de refaire une tournée européenne.


10 - Pouvez-vous nous donner vos impressions sur la France ?

Le public français est très amical, j’ai reçu des gâteaux en cadeau en plein concert (rires). J’étais super heureux de voir du tour bus que de nombreux fans nous attendaient devant la salle de concert.

 


11 - Un message à nos lecteurs
 
Nous allons venir à votre rencontre, attendez-nous s’il vous plait! Lors de nos concerts, vous pourrez vous défouler en laissant éclater vos sentiments.
Sur ce…

 

 

 

Nous tenons à remercier Ray pour sa gentillesse et le temps qu'il nous a accordé afin de rendre cette interview possible.


Toutes les photos sont © Copyright
Licht Entertainment/ Dead Children.
 

Artistes concernés : Dead Children, NEGA, ROGUE
Traduction : Low & Ichi
| | Plus
Concerts en France
Pas de concert prévu pour le moment...
Recherchez sur VisualVice
Retrouvez-nous sur...
MySpace   Twitter
Facebook   YouTube
Mixi   Last.fm